• Alimentation saine

    Au départ, dans l'idée d'être autonome concernant l'alimentation, nous pensions entre autre cultiver notre blé, avoir une vache pour le lait, le beurre et la crème, mais un doute subsistait. Nous rencontrions de plus en plus de gens qui mangent sans gluten et sans lait animal, j'ai donc pris l'initiative de comprendre pourquoi.

    Ainsi, j'ai lu le livre "Santé, mensonges et propagande" de Thierry Souccar et Isabelle Robard, un livre sur le régime Seignalet et le "Guide pratique de gastronomie familiale : L'art et le plaisir pour la santé" de Christine Bouguet-Joyeux, Jean Joyeux, Luc Joyeux et Henri Joyeux  pour avoir des avis de différents auteurs.

    Ces lectures m'ont largement convaincu de changer de mode d'alimentation. Nous ne présentons pas de problèmes de santé particuliers, mais quitte à être auto suffisant, autant l'être dans le bon sens! Le point commun entre tous ces livres reste le fait de revenir à notre mode alimentaire ancestra, celui du chasseur-cueilleur. Donc :

    - une grande majorité de fruits et légumes,

    - moins de viande et plus de poissons (type hareng, sardines, maquereaux, hanchois) et crustacés,

    - moins de produits laitiers, le calcium se trouve en quantité dans les légumes et celui-ci est beaucoup mieux assimilé que celui du lait animal qui de plus créé des maladies auto-imunes chez de nombreuses personnes. Le corps humain étant fait pour digérer le lait les premières années de sa vie pour le lait maternel, mais pas au delà. Nous en consommons un peu en privilégiant le lait de petits animaux (chèvre, brebis), car plus facile à digérer.

    - Pour la viande privilégier les viandes blanches, abats et viandes d'animaux non ruminants. Cuisson bleu ou à trés basse température, pour limiter les graisses saturées.

    - privilégier les graines non mutées et sans gluten (sarrasin, sésame, riz, haricot blancsou rouge, lentille, chataigne, quinoa, millet...). Les autres graines pouvant provoquer des allergies ou maladies auto-immunes.

    des fruits secs et fruits à coques,

    - des produits le moins transformés possibles, 

    - bio évidemment pour éviter pesticides et autres produits de transformation,

    - manger cru ou cuits trés légèrement à la vapeur douce ou à moins de 110°,

    - une alimentation variée car chaque aliments contient des élements essentiels dans des proportions différentes.

    - ne pas hésiter à utiliser des épices, vinaigres et huiles (de préférence olive, colza, noix).

    Nous ne consommions plus de produits du commerce tranformés depuis longtemps, mais se passer de blé et de lait va tout de même être un cap à passer pour nous. C'est surtout les enfants qui ont du mal à s'en passer, mais concernant la consommation majoritaire de fruits, légumes, fruits secs et à coques, et légumineuses, ils suivent sans problème.

    Sinon, tout ça nous arrange bien, car nous allons chercher un maximum de fruits et légumes dans le jardin, la forêt et le verger. En ce moment, nous avons citrouilles, courgettes, haricots vert, tomate, fenouil, radis, carottes, poireaux, cèleri-rave, salade, cresson, pommes de terre, pourpier, oignon, échalote et ail à volonté dans le jardin. Des noisettes, mûres, sureau et autres plantes ou baies sauvages dans la forêt. Des prunes, des pêches  et des noix dans le verger.

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :